Foire Aux Questions

Le réemploi

Prenons l’exemple d’une bouteille en verre :

  • Si elle est broyée pour récupérer la matière première, et refabriquer une bouteille ou un autre objet en verre, c’est du recyclage.
  • Si elle est utilisée pour un autre usage que sa destination initiale : un vase, un objet de décoration, etc. c’est de la réutilisation (quelques exemples très sympas chez Economad.com)
  • Si elle est lavée pour resservir en tant que bouteille, c’est du réemploi.

Oui. Une Analyse de Cycle de Vie l’a démontré, le réemploi a un impact environnemental beaucoup moins important que le recyclage :Avantage écologique réemloi

Les études évaluent à une moyenne de 20 cycles d’utilisation.

Quelque soit le nombre de réemploi, pour chaque nouvelle utilisation, c’est toujours une nouvelle bouteille qui n’a pas besoin d’être produite.

Aujourd’hui, les bouteilles collectées pour recyclage sur le Grand Lyon sont traitées à Veauche (80km de Lyon), Labégude (170km de Lyon) et même jusqu’à Béziers (360km de Lyon!). Plus d’infos ici.

Le centre de lavage de notre partenaire Ma Bouteille S’Appelle Reviens ! est situé à Chabeuil, à côté de Valence (115km de Lyon). Début 2022, nous ouvrirons notre propre centre de lavage, implanté en périphérie de Lyon (max 25 km), permettant une optimisation des distances de transport.

 

Achat et retour des bouteilles

Vous pouvez acheter des bouteilles consignées chez tous les partenaires de Rebooteille. Vérifiez sur la fiche des commerçants les différents types de produits vendus (bière, vin, huile, etc)

Non. Pour être réemployées, les bouteilles doivent être suffisamment solides et leurs étiquettes doivent être conçues pour s’enlever au lavage. Seule la vignette Rebooteille “Rapportez-moi” permet de reconnaître les bouteilles pour lesquelles ces critères ont été vérifiés !

 Vignette rebooteille rapportez-moi

Rapporter d’autres bouteilles que celles avec vignette porte préjudice à la filière, car les collecter et les trier coûte cher, sans qu’il soit possible de les réemployer.

Oui, les bouteilles peuvent être rapportées chez tous les commerçant·e·s partenaires indiqué·e·s comme points de collecte sur la carte, même si elles ont été achetées ailleurs, pourvu qu’elles arborent la vignette Rebooteille.

Oui, les points de vente appliquent une consigne de 50 centimes d’euro pour chaque bouteille achetée. Celle-ci vous est facturée à l’achat, puis remboursée lorsque vous rapportez votre bouteille au point de collecte.

La consigne monétaire permet d’augmenter fortement le taux de retour des bouteilles, et de prolonger ainsi leur durée de vie.

La forme sous laquelle elle vous est facturée la consigne (intégrée ou non directement au prix de vente affiché), puis remboursée (déduction sur vos achats en caisse, avoir, espèces, etc), est à la discrétion du commerçant·e partenaire.

Actuellement, Rebooteille se développe sur le Grand Lyon et ses environs. A terme, nous couvrirons les départements du Rhône, de la Loire et de l’Ain.

Lavage et hygiène des bouteilles

Les bouteilles collectées sont lavées chez notre partenaire Ma Bouteille S’appelle Reviens, implanté à côté de Valence (26) et qui est équipé d’une unité de lavage professionnelle répondant aux normes d’hygiène requises.
Début 2022, nous disposerons de notre propre centre de lavage, qui sera implanté à proximité de Lyon.

Les bouteilles sont lavées dans une laveuse industrielle de bouteilles. Elles subissent un processus éprouvé comprenant plusieurs étapes : vidage des résidus éventuels, pré-lavage, bains de trempage dans de l’eau chaude sodée, et multiples rinçages (voir vidéo de principe)
De l’air filtré est ensuite insufflé dans les bouteilles pour évacuer les dernières gouttes d’eau résiduelles.

Un contrôle des bouteilles lavées complète le dispositif de lavage, et renvoie les bouteilles non-conformes (résidus d’eau, corps étrangers, etc.) dans la chaîne de lavage pour un nouveau cycle, garantissant une qualité constante.
Des contrôles bactériologiques et microbiologiques sont très régulièrement effectués, garantissant une hygiène irréprochable.

Livraison, étiquetage et embouteillage

Les bouteilles lavées sont livrées en palette filmée, comme des bouteilles neuves.

Oui et non.
Les bouteilles de bières actuelles devant résister à la pression interne du gaz carbonique, elles sont
déjà suffisamment épaisses et résistantes pour être réemployées. Elles ne sont donc pas plus lourdes.
Pour les autres boissons plates, les bouteilles ont été amincies au point de ne plus être adaptées au réemploi. Nous préconisons donc des références spécifiques, plus épaisses et donc plus lourdes, pour garantir un plus grand nombre de réemploi de la bouteille.

 

Oui (très probablement). Pour garantir un décollement optimal de l’étiquette lors du lavage, nous préconisons des références précises d’étiquettes à colle hydrosoluble.

Aussi, Nous avons négocié avec nos partenaires imprimeurs un tarif calculé sur des gros volumes (cumul de plusieurs producteurs), ce qui permet de proposer aujourd’hui des étiquettes adhésives à colle hydrosoluble à prix égal et parfois moins cher que de simples étiquettes adhésives.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus de précisions à ce sujet : contact@rebooteille.fr

Non, les bouteilles et les étiquettes adaptées au réemploi sont compatibles avec la majorité du
matériel d’embouteillage et d’étiquetage. Selon votre configuration, des réglages spécifiques seront peut-être nécessaires.